16716 NULL
  1. Accueil
  2. Jean-Luc BOT

Jean-Luc BOT

Plateau

Jean-Luc court depuis 44 ans. Il est bénévole à Courir à Chantepie pour encadrer les différents groupes au niveau plateau depuis 5 ans. Quand il était conseiller municipal à Chartres de Bretagne, il a voulu donner de mon temps aux autres. Il a passé le diplôme d’entraîneur 1er degré, puis dans la foulée celui du 2ème degré spécialiste demi-fond. Pour l’obtenir, il fallait suivre un athlète pendant un an, lui programmer un plan d’entraînement, encadrer un stage d’athlètes, niveau interrégional, et passer une partie théorique. Il a obtenu ce diplôme en 1983, et l’athlète qu’il avait en charge, Samuel Colleaux, a été Champion de France FFA du 1 500 Steeple Cadet en 4’15.

Qu’apprécies-tu le plus dans la fonction d’entraîneur ?

J’apprécie de partager les satisfactions, mais aussi les déceptions de mes coureurs. C’est dans les défaites qu’on forge les victoires ! J’apprécie de retrouver ces athlètes, plusieurs années plus tard, quand ils ont fondé une famille.

Peux-tu décrire les types de séances de fractionné que tu organises ?

Pour le plateau, je propose un parcours, avec des passages techniques et des conditions “naturelles” que les athlètes de Courir à Chantepie vont retrouver dans les courses natures ou les trails.

Quels sont les terrains d’entraînement que tu préfères et pourquoi ?

En plus du plateau, j’aime bien la piste (séances de 200-400-1000 pour améliorer la VO2 Max) et le travail en côtes.

Quels conseils donnerais-tu aux adhérents de la section pour progresser ?

Faire du cross, de la piste, et moins de marathons et trails … pour progresser et durer dans le temps autrement dit mieux gérer la saison, avec des périodes de repos relatifs et de récupération.

Quel est ton meilleur souvenir de coureur ?

Mon premier marathon en 2h32, mon record personnel en 2h27 (Vice-Champion de Bretagne), mon record personnel aux 10 km en 31’12, mes victoires en tant que Champion de Bretagne Senior de marathon (1986 et 1990).

Quel est ton meilleur souvenir d’entraîneur ?

Le titre de Champion de France de Samuel Colleaux au 1500 Steeple Cadet, et les nombreux athlètes que j’ai fait progresser et qui ont appliqué les conseils avertis de leur entraîneur qui les appliquait avant eux.

As-tu une devise pour la course à pied ?

Le fruit de l’entraînement “suivi” ne paye pas tout de suite, mais au fil des années. Ne soyez pas déçus si la performance n’est pas au rendez-vous la première ou la deuxième fois, elle viendra la troisième fois, c’est obligé quand on pratique d’abord le foncier puis la résistance. N’oubliez pas que le coeur est un muscle, et qu’il faut le développer d’abord, puis l’épaissir ensuite par la résistance.

En quelques mots, peux-tu décrire l’ambiance au sein de ton groupe ?

Je n’ai pas de groupe … je les vois seulement passer. A priori, ils sont satisfaits du parcours que je propose.

 

16716 NULL